"Le tribunal a interdit les activités du parti politique +Plateforme d'opposition - Pour la Vie+", a annoncé sur Facebook M. Maliouska, précisant que la justice ukrainienne "avait décidé de transférer tous les biens, fonds et autres avoirs de ce parti à l'Etat".

La décision était attendue après que le président ukrainien Volodymyr Zelensky avait interdit par décret le parti le 14 mars, après le début de l'invasion russe.

Elle "s'applique également à ses organisations régionales et locales, ainsi qu'à ses autres (...) entités structurelles", précise le ministre.

Fondé en 2018 par Viktor Medvedtchouk, une des principales fortunes d'Ukraine et proche de Vladimir Poutine, "Plateforme d'opposition - Pour la Vie" comptait une trentaine de députés au Parlement ukrainien avant le début de l'invasion russe le 24 février.

M. Medvedtchouk a été arrêté en avril pour avoir tenté de fuir le pays, selon les services de renseignement ukrainiens.

Au total, "dix partis politiques prorusses dont les activités visent à porter atteinte à la souveraineté de l'Ukraine" sont concernés par la décision de la justice ukrainienne annoncée lundi.