Tout sépare les deux candidats à la présidence américaine qui s'affrontaient mardi dans un premier débat télévisé. À 35 jours des élections, le spectacle était chaotique. Certains journalistes n'hésitent pas à qualifier la séquence comme le " le pire débat depuis que les États-Unis en programment ".

Devant des dizaines de millions d'Américains, les septuagénaires Joe Biden (77 ans) et Donald Trump (74 ans) se sont insultés chacun à leur tour.

"Vous allez la fermer ? "

"Le pire président que l'Amérique ait jamais eu", "un clown", "le caniche de Poutine"... Joe Biden dont la combativité suscitait des interrogations a, à plusieurs reprises, décoché des flèches en direction de son rival.

"Tout le monde sait que c'est un menteur", a aussi lancé l'ancien vice-président au sujet du président républicain. Les yeux plantés dans la caméra, il a régulièrement pris les Américains à témoin, les appelant à se rendre aux urnes pour éviter "quatre années de plus de mensonges". S'il a parfois buté sur les mots, il a évité les gaffes que redoutaient certains dans son camp.

Donald Trump, dans son style respectif, n'a pas cessé de l'interrompre jusqu'à ce qu'il se fasse rappeler à l'ordre par le modérateur, le journaliste de Fox News Chris Wallace. Un peu excédé, Joe Biden a finalement lancé cette remarque à Donald Trump : "Vous allez la fermer ? "

"Il n'y a rien d'intelligent en vous"

Donald Trump n'a pas hésité à attaquer frontalement son adversaire. "N'utilisez pas le mot 'intelligent avec moi, car il n'y a rien d'intelligent en vous. En 47 ans, vous n'avez rien fait", a-t-il lancé à l'ancien vice-président de Barack Obama.

Les impôts de Trump

L'actuel président a également été interrogé sur les révélations du New York Times , selon lesquelles il n’aurait pratiquement payé aucun impôt sur le revenu au cours des vingt dernières années.

Le président a répondu qu’il allait les publier. "Quand ? Inshallah ?", lui a alors lancé Joe Biden. "Dès que ce sera prêt", a alors annoncé Trump. Un promesse qu’il avait déjà faite il y a quatre ans.

Suprémacistes blancs

Autre moment marquant du débat: le modérateur, Chris Wallace, a demandé au président, alors que le pays est agité depuis des mois par un mouvement historique contre le racisme, s'il était prêt à condamner les suprémacistes blancs, donnant lieu à une réponse trouble du locataire de la Maison Blanche. M. Trump s'est dit prêt à le faire mais sans aller jusqu'à prononcer une condamnation claire. Il a, au final, après des tergiversations avec l'animateur, appelé les Proud Boys, un groupe nationaliste prônant la supériorité de la race blanche, à "reculer et à se tenir prêt".

La gestion de la crise sanitaire

Les deux candidats septuagénaires se sont également écharpés sur le bilan de la pandémie de Covid-19 aux Etats-Unis, pays le plus endeuillé au monde avec plus de 205.000 morts.
"Vous n'auriez jamais pu faire le travail que nous avons fait, vous n'avez pas cela dans le sang", a martelé Donald Trump.

"Je sais ce qu'il faut faire" tandis que "le président n'a aucun plan", a répondu Joe Biden. Coronavirus oblige, et comme prévu, les deux hommes ne se sont pas serré la main sur la scène de Cleveland, où ils faisaient face à un public restreint, avec leurs épouses, Melania Trump et Jill Biden, toutes deux masquées.

Qui sort gagnant de cette Cacophonie ? 

Les premiers sondages pointent vers un exercice réussi pour le démocrate Joe Biden. Près d'un sondé par CBS sur deux (48%) estime que le candidat démocrate Joe Biden est sorti vainqueur de ce face-à-face avec le président sortant. Les spectateurs de CNN, sont quant à eux près de six sur dix à se prononcer favorablement à l'égard de Joe Biden. Six Américains sur dix qui ont regardé le premier débat entre les candidats à l'élection présidentielle sur CNN jugent que Joe Biden a offert une meilleure performance que Donald Trump. Seuls 28% estiment que ce dernier était meilleur que Joe Biden lors de ce débat retransmis en direct depuis Cleveland en Ohio mardi soir. Environ deux tiers des sondés estiment que les propos de Joe Biden étaient plus véridiques que ceux de Donald Trump (65% pour Biden contre 29% pour Trump).

Selon un sondage de la chaîne CBS, 48% des spectateurs estiment que Joe Biden était l'orateur victorieux à l'issue du tête-à-tête, 41% optent pour Donald Trump, le reste des sondés estiment que l'échange était trop serré pour déterminer un gagnant. La chaîne note toutefois que davantage de personnes regardant le débat étaient favorables à l'ancien vice-président Joe Biden. Toujours selon ce sondage, le ton de l'exercice était "négatif". Alors que le duel s'est avéré chaotique, entrecoupé de critiques acerbes voir insultantes, seuls 17% des sondés parmi les spectateurs de la chaîne CBS estiment avoir ressenti une émotion positive lors de ce premier débat électoral.

Quid des résultats de l'élection?

Joe Biden s'est engagé à reconnaître le résultat de l'élection du 3 novembre, alors que Donald Trump a botté en touche. "J'accepterai" les résultats, a assuré l'ancien vice-président démocrate. "Si ce n'est pas moi, je reconnaîtrai le résultat". Donald Trump n'a lui pas répondu à cette question, se bornant une fois de plus à affirmer sans preuves que le vote par correspondance, qui s'annonce important en raison du Covid-19, favoriserait des "fraudes". "On pourrait ne pas connaître (les résultats) avant des mois", a dit le président avant d'ajouter: "Ca va mal finir". "J'exhorte mes partisans à aller dans les bureaux de vote et à regarder ça de très près", a-t-il déclaré.