Des roquettes ont été tirées mardi soir en direction de l'ambassade des Etats-Unis à Bagdad, rompant plus d'un mois de trêve décrétée par les factions irakiennes pro-Iran, a indiqué à l'AFP une source de sécurité dans la Zone verte où siège cette chancellerie. Le système de défense anti-roquettes américain C-RAM a aussitôt été déclenché, ont constaté des journalistes de l'AFP dans le centre de Bagdad où de fortes explosions ont retenti tandis que des éclairs lumineux marbraient le ciel de la capitale irakienne.