Monde

L'avortement a été libéralisé et le mariage homosexuel légalisé mardi en Irlande du Nord, sur décision du Parlement de Westminster à Londres, où sont gérées les affaires courantes de la province britannique en raison de la paralysie de l'exécutif local.

Contrairement au reste du Royaume-Uni, où il est autorisé depuis 1967, l'avortement était jusqu'ici illégal en Irlande du Nord, sauf si la grossesse menaçait la vie de la mère. Le mariage entre personnes de même Dépourvue d'exécutif depuis janvier 2017 à la suite d'un scandale politico-financier, la province britannique d'Irlande du Nord a ses institutions politiques actuellement à l'arrêt. Profitant de cette paralysie politique locale, les députés de Westminster ont voté des amendements en juillet pour étendre le droit à l'avortement et au mariage entre personnes du même sexe en Irlande du Nord si aucun gouvernement local n'était formé d'ici ce lundi.

Ces changements sont entrés en vigueur à minuit à Belfast (23H00 GMT).

Les premiers mariages de personnes de même sexe devraient "au plus tard" avoir lieu "la semaine de la Saint-Valentin 2020", selon le secrétaire d'Etat chargé de l'Irlande du Nord, Julian Smith.

"NOUS Y SOMMES, le jour où nous disons au revoir à des lois sur l'avortement oppressives qui ont contrôlé nos corps et nous ont refusé le droit d'avoir le choix", s'est félicité Grainne Teggart, chargé de campagne pour l'ONG Amnesty en Irlande du Nord, sur Twitter.sexe, autorisé partout ailleurs dans le pays, y restait également interdit.