Rose McGowan (actrice qui dit avoir été violée par Harvey Weinstein en 1997): "Je suis avec toutes celles qui accusent Bill Cosby en cette sombre journée." (Twitter)

Phylicia Rashad (comédienne qui jouait l'épouse de Bill Cosby dans "The Cosby Show"): "ENFIN!!!! Une terrible injustice est réparée- une erreur judiciaire est corrigée!", a tweeté l'actrice. Réagissant au tollé qu'avait suscité son message initial, la comédienne a ajouté: "Je soutiens totalement les victimes d'agression sexuelle qui racontent" ce qu'elles ont vécu. "Mon message ne se voulait en aucun cas insensible à leur vérité." (Twitter)

Jen Psaki (porte-parole de la Maison Blanche): Sans mentionner spécifiquement cette affaire, la porte-parole du président Biden a assuré que ce dernier était depuis longtemps "un défenseur de la lutte contre la violence envers les femmes" et qu'il savait à quel point le parcours pour beaucoup d'entre elles était "difficile".

Rosanna Arquette (comédienne qui a accusé publiquement l'ancien producteur Harvey Weinstein de l'avoir harcelée sexuellement) "J'ai le coeur brisé d'entendre la nouvelle de la libération de Cosby. Ça me rend malade. Mon coeur est avec mes soeurs rescapées (d'abus sexuels). Nous avons du travail."

Victoria Valentino (ancienne playmate qui affirme que Bill Cosby l'a droguée et violée en 1969): "Je suis sous le choc. (...) C'est un coup de poing à l'estomac. (...) Qu'est-ce que cela dit de la valeur d'une femme? Est-ce que nos vies ne valent rien? (...) Nous y voilà, de retour à la case départ." (CNN)

Katherine Clark (élue démocrate à la Chambre des représentants): "Plus de 50 femmes ont accusé Bill Cosby de les avoir agressées. Des histoires horribles et traumatisantes. Mais à cause de la prescription de nombreux Etats, beaucoup d'entre elles ne peuvent même pas porter plainte. C'est injuste et ça doit changer."