Monde

Les échantillons de poussières de l'air sont collectés quotidiennement sur des filtres


OSAKA Les résultats des analyses d'échantillons effectuées durant ce week-end à la suite de la catastrophe nucléaire au Japon, dans le cadre du programme de surveillance radiologique de l'Agence fédérale pour le Contrôle nucléaire (AFCN), confirment l'"absence de radioactivité significative" en Belgique, indique lundi soir l'AFCN sur son site internet. L'agence fédérale, qui qualifie ces résultats de "rassurants", précise que les concentrations mesurées sont "au niveau des limites de détection" et "confirment les données préliminaires obtenues" vendredi.

Les échantillons de poussières de l'air sont collectés quotidiennement sur des filtres. Les dépôts de surface sont, eux, récoltés dans des bacs spécifiques. Rien n'a été décelé dans l'eau, ajoute la porte-parole de l'AFCN.

Des traces d'iode 131 ont été identifiées, entre le 22 et le 25 mars, dans les poussières de l'air à Mol, à Coxyde et à Bruxelles, mais les valeurs mesurées sont non significatives car à peine détectables, poursuit l'AFCN.

Les traces de césium 137 et d'iode 131 contenues dans l'air se situent aux limites de détection (0,1 à 0,5 millibecquerel/m3), de même que pour les dépôts surfaciques (1,5 à 4 becquerel/m2).

Des échantillons prélevés à Namur et à Ciney sont toujours en cours d'analyse. Les résultats seront communiqués ultérieurement par l'agence fédérale.

© La Dernière Heure 2011