"L'épidémie joue les prolongations", a souligné le Premier ministre devant l'Assemblée nationale, un an jour pour jour après qu'Emmanuel Macron a ordonné le premier confinement.

Alors que le vaccin AstraZeneca est suspendu en France comme chez certains de ses voisins européens, M. Castex a également plaidé pour "la vaccination massive (...) qui nous permettra d'en sortir".