Placé en garde à vue immédiatement après les faits, le jeune homme "a fait l'objet hier (lundi), à la demande du parquet de Lyon, d'un examen psychiatrique qui a conclu à l'abolition de son discernement", indique le parquet dans un communiqué.

Il a été admis dans un établissement psychiatrique de la ville.

Lundi matin, alors qu'Emmanuel Macron arpentait les allées du Sirha, un oeuf avait rebondi sur son épaule sans se casser.

L'auteur du jet, qui se trouvait à faible distance, avait été rapidement arrêté.

"S'il a un truc à me dire, qu'il vienne", avait commenté le président de la République après avoir été touché par l'oeuf. "J'irai le voir après. Allez le chercher", avait-il ajouté.

Le 8 juin, Emmanuel Macron avait été frappé au visage par un homme en marge d'un déplacement à Tain-L'Hermitage (Drôme, sud), provoquant une importante vague de protestations au sein de la classe politique.