Elle remettra son avis "la semaine prochaine". Cette décision intervient après que Johnson & Johnson a annoncé retarder de manière proactive les livraisons vers l'Europe après que six cas de caillots sanguins et de faible nombre de plaquettes ont été révélés aux États-Unis