"Aujourd'hui, je pense que nous serons en mesure de lever la priorité (d'accès aux vaccins en fonction de l'âge ou d'éventuelles co-morbidités) en juin", a déclaré Jens Spahn devant la chambre haute du Parlement.

Avant cette échéance, "en mai, ce sera le tour du groupe de priorité 3 (les plus de 60 ans et personnes atteintes de certaines pathologies) pour les vaccinations", a déclaré M. Spahn, ajoutant que de "nombreux groupes professionnels" auraient aussi accès aux vaccins dès le mois prochain.

Plus de 17,9 millions de personnes en Allemagne avaient reçu au moins une dose mercredi, selon le ministère de la Santé. Quelque 5,7 millions de personnes en ont reçu deux, soit 6,9% de la population totale.

Le ministre, critiqué en début d'année pour les débuts timides de la campagne d'injections en Allemagne, a en particulier salué le rythme de vaccination des personnes âgées, en particulier en Ehpad.

Actuellement, seules 3% des nouvelles infections sont enregistrées en maison de retraite, contre 50% avant le début de la campagne vaccinale, selon M. Spahn.