La décision a été soutenue par 388 membres du Parlement, tandis que 277 ont voté contre et deux se sont abstenus.

Le projet de loi avait été introduit par le gouvernement composé des sociaux-démocrates (SPD), des verts et des libéraux-démocrates (FDP). Tous les partis d'opposition s'y sont opposés.

Peu après, le projet de loi a également été adopté par le Conseil fédéral (Bundesrat), qui est composé des représentants des 16 Länder allemands.

En adoptant la loi, l'obligation de porter un masque buccal sera supprimée partout dans le pays, sauf dans les institutions hébergeant des personnes vulnérables.

Toutefois, les Länder eux-mêmes pourront notamment toujours exiger le port de masques buccaux dans les transports publics par exemple.

Les restrictions liées au coronavirus, telles que les exigences en matière de dépistage et de vaccination pour accéder à divers secteurs de la vie publique, seront levées dans tout le pays à partir de dimanche, bien que les Länder prévoient une période de transition, ce qui signifie que les mesures resteront en réalité en place jusqu'au 2 avril.