"Je comprends que les lycées et écoles restent ouverts. Cette épidémie touche inégalement les différentes catégories sociales. La perte de la scolarisation a plus de conséquences dans les familles modestes. Donc je crois que c'est un vrai objectif social de laisser nos enfants à l'école, a-t-il déclaré. En revanche, il faut que quand ils rentrent à la maison, ils gardent le masque. Il faut qu'ils le gardent et qu'ils soient très rigoureux sur l'hygiène des mains, surtout dans des petits logements, où on va avoir du mal à respecter la distance."

Après cette réflexion, le journaliste sur le plateau a alors demandé à William Dab comment il fallait faire pour les repas. Le médecin n'a pas hésité à proposer sa solution. "On n'est pas obligés de tous manger ensemble en même temps. C'est un bouleversement... Mais si on ne contrôle pas ça, on ne va pas arriver à concilier notre obligation éducative et malgré tout, ralentir cette épidémie, pour éviter des malades et des morts et limiter la casse économique et sociale. Il faut dire aux jeunes qu'ils doivent garder le masque à la maison."


Des propos qui ont fait réagir énormément de personnes sur les réseaux sociaux. Nicolas Bedos, qui fait partie des "anti-masque", n'a pas hésité à publier une vidéo parodique sur son compte Instagram en se demandant s'il devait "rire ou pleurer".


Le journaliste Hugo Clément a quant à lui demandé s'il s'agissait d'un canular.