Cette visite est ultra-sensible pour Pékin, soucieux d'écarter toute responsabilité dans l'épidémie qui a fait près de deux millions de morts dans le monde. 

Initialement prévue la semaine dernière, elle avait été annulée à la dernière minute faute de toutes les autorisations nécessaires pour l'équipe. 

Les experts sont soumis dès leur arrivée à une quarantaine de deux semaines.