Si depuis le début du conflit, la majorité des réfugiés ukrainiens fuient les bombes en se dirigeant vers l'Ouest et en transitant principalement par la ville de Lviv, à la frontière polonaise, d'autres victimes de la guerre ont fui en bateau.

C'est le cas du petit Sasha, quatre ans, et de sa grand-mère, qui ont quitté leur maison à Vychhorod, près de Kiev, au début du mois de mars. Ils ont embarqué à bord d'un bateau sur le Dniepr, le fleuve qui borde Kiev et qui se jette dans la mer Noire. La ville étant encerclée par les Russes, la fuite en bateau était la seule solution pour échapper aux combats, estiment les parents de Sasha, qui n'ont pas été en mesure de l'accompagner.

Malheureusement, lors du voyage, l'embarcation a chaviré, engendrant le décès de la grand-mère de Sasha et de cinq autres passagers. Les corps des victimes ont en effet été retrouvés par les services de secours. Le petit Sasha, qui était le seul à porter un gilet de sauvetage, est quant à lui introuvable depuis le 10 mars.

"S’est-il aussi noyé? A-t-il été recueilli par d’autres personnes et se trouve-t-il entre-temps dans un autre pays?", s'interroge Heidi De Pauw, de Child Focus, dans les colonnes du Nieuwsblad. "Il nous semble improbable qu’il ait été emmené par les Russes, mais selon nos sources, ce n’est pas à exclure complètement", explique-t-elle encore.

Depuis lors, la mère de Sasha, Anna Yakhno, lance des appels à témoins sur les réseaux sociaux pour tenter de le retrouver. Elle croit à un miracle et espère que son fils a survécu. "Nous ne savons pas où est Sasha, s'il est toujours en Ukraine. S'il est dans un de ces villages qui n'ont ni électricité ni réseau depuis plus de trois semaines, ou s'il a été emmené à l'étranger. Quoi qu'il en soit, nous allons le retrouver", écrit-elle sur Facebook.




Dans son avis de recherche, Child Focus indique que le petit Sasha a disparu dans un village de pêcheurs entre Tolokun et Sukholuchchya, dans le nord de Kiev. 

© Missing Children Europe