Monde

Le village d’Ostritz semble avoir trouvé la parade pour enquiquiner les festivaliers d'extrême droite. Afin de marquer leur mécontentement, les habitants ont redoublé d'efforts pour ridiculiser un festival qui avait lieu sur place.

Le Huffington Post, qui relaye l'information, explique que les habitants ont multiplié les actions et qu'ils ont fait preuve d'une grande créativité dans leurs mobilisations pacifiques.

Ils ont notamment racheté l’entièreté du stock de bière, soit 120 caisses, du supermarché du coin pour empêcher les militants de “Schild und Schwert” de s’enivrer durant le week-end.


Par ailleurs, le tribunal administratif de Dresde avait fait interdire la vente d'alcool durant le festival. Les éditions précédentes avaient en effet entraîné de nombreux débordements. La police a donc saisi sur place plus de 4400 litres de bière. Dès lors, pas simple pour les festivaliers de trouver de l'alcool !

Ce n'est pas tout. Certains citoyens ont disposé des chaussures dans la rue pour marquer leur indignation pour les 2262 noyés en Méditerranée en 2018.

Les habitants se sont également cotisés pour pouvoir diffuser le message "Ostriz trouve que les nazis ça sent la m****" sur des panneaux publicitaires.

Enfin, certains ont sorti la carte du contre-festival dédié à la paix, à la diversité et à la tolérance, organisé également au sein du village.