La veille, les experts avaient décidé de procéder à son euthanasie, le mammifère marin souffrant d'une maladie grave à un stade avancé. Un navigateur a repéré le corps de l'animal flottant sur le fleuve français lundi, selon la préfecture de Seine-Maritime.

L'ONG Sea Sheperd France a ensuite localisé le corps de l'orque et confirmé son décès. Son corps, pesant plusieurs tonnes, sera acheminé jusqu'au rivage pour permettre la réalisation d'une autopsie.

Plusieurs photographies aériennes montraient l'animal couvert de tumeurs et d'affections de la peau. Selon plusieurs experts, le mammifère souffrait d'une "mycose généralisée de type Mucormycose", une maladie émergente observée sur des mammifères marins en différents points du globe notamment en Amérique du Nord.

"Il s'agit d'une affection (...) susceptible de toucher des animaux immunodéprimés" et les experts ont confirmé que la maladie a atteint "un stade très avancé, au point qu'elle causerait d'importantes souffrances à l'animal", soulignait la préfecture dimanche.

Toutes les tentatives visant à ramener l'animal jusqu'à la mer ayant échoué, les vétérinaires en avaient conclu que l'animal était désorienté en raison de son état critique. Il avait dès lors été décidé d'euthanasier l'orque.

L'orque a été aperçue pour la première fois le 16 mai entre Honfleur et Le Havre, près du Pont de Normandie. L'animal était arrivé probablement "déjà affaibli" vers l'estuaire de la Seine, avait indiqué à l'AFP Gérard Mauger, vice-président du Groupe d'Étude des Cétacés du Cotentin (GECC).