Les 4 institutions concernées et ayant appliqué la sanction de l'ONU sont Euroclear, ING, BNP Paribas Fortis et la KBC


TRIPOLI Selon une note dont L'Echo a eu connaissance, le montant des avoirs libyens gelés par des institutions bancaires et financières présentes en Belgique s'élève à un peu plus de 14 milliards d'euros. Les 4 institutions concernées et ayant appliqué la sanction de l'ONU sont Euroclear, ING, BNP Paribas Fortis et la KBC.


Pour Euroclear, le montant gelé s'élève à 12,8 milliards d'euros, contre 376 millions d'euros pour ING, environ 43 millions pour BNP Paribas Fortis et 841,3 millions d'euros pour la KBC.


Au total, Euroclear, qui dans le document précise n'entretenir "aucune relation d'affaires directe avec une personne ou une entité située en Libye", a gelé six comptes, dont la plupart étaient au nom du Fonds souverain libyen, ainsi que 12,6 millions d'euros déposés sur des comptes courants.


En ce qui concerne BNP Paribas Fortis, la somme gelée était placée sur des comptes ouverts par six institutions bancaires libyennes différentes. Il est également question de contrats impayés, dont l'un touche la FN Herstal.


Si L'Echo ne dispose pas de détails pour ING, le journal affirme que pour la KBC, les montants gelés concernaient des comptes courants, des dépôts faits par la Banque centrale libyenne et la Banque sahélo-saharienne, ainsi qu'une garantie bancaire déposée par la Banque centrale libyenne.

© La Dernière Heure 2011