Monde

Les cours du pétrole étaient également orientés à la hausse mercredi


TOKYO La Bourse de Tokyo bondissait de plus de 5% mercredi dans les premiers échanges, au lendemain d'un plongeon historique causé par l'aggravation de la crise nucléaire au Japon.

L'indice Nikkei 225 des valeurs vedettes décollait de 436,80 points, soit 5,08%, à 9.041,95 points après une dizaine de minutes de cotation. L'indice élargi Topix de tous les titres du premier tableau, qui couvre des entreprises d'un nombre plus vaste de secteur et davantage tournées vers le marché intérieur japonais, gagnait 39,04 points, soit 5,09%, autour de 806 points.

Le Nikkei a subi mardi l'une des pires journées depuis sa création il y a plus d'un demi-siècle, s'écroulant de 10,55%. Ses pertes cumulées en deux jours avaient atteint 16% mardi soir, après le séisme et le tsunami qui ont dévasté vendredi le nord-est du Japon et entraîné de graves problèmes sur la centrale nucléaire de Fukushima.


Le pétrole en hausse dans le sillage des Bourses asiatiques

Les cours du pétrole étaient orientés à la hausse mercredi dans les échanges électroniques en Asie après le rebond des Bourses régionales dans le sillage de Tokyo, selon des courtiers.

Dans les échanges matinaux, le baril de "light sweet crude" pour livraison en avril prenait 86 cents à 98,04 USD. Celui du Brent de la Mer du Nord pour livraison en avril gagnait 11 cents à 108,63 USD. "La hausse des Bourses régionales a contribué à améliorer le climat sur le marché", a indiqué Ong Yi Ling, analyste chez Phillip Futures à Singapour.

Mardi, les prix du pétrole ont chuté à New York comme à Londres, dans un marché miné par l'aggravation de la crise nucléaire au Japon qui compromet le rétablissement du pays après le violent séisme qui l'a frappé. Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" pour livraison en avril a terminé à 97,18 dollars après une chute de 4,01 dollars (environ 4%) par rapport à la clôture de lundi.

A Londres, sur l'Intercontinental Exchange, le baril de Brent de la mer du Nord à échéance avril a lâché 5,15 dollars à 108,52 dollars. L'indice Nikkei de la Bourse de Tokyo bondissait de 4,37% mercredi à la mi-séance, des investisseurs achetant des titres à prix bradés au lendemain d'un plongeon historique causé par l'aggravation de la crise nucléaire.

A la pause de 02H00 GMT, l'indice Nikkei 225 des valeurs vedettes grimpait de 375,99 points à 8.981,14 points. La Bourse de Hong Kong a ouvert mercredi en hausse de 0,34%, celle de Shanghai de 0,41%.
Le Nikkei a subi mardi l'une des pires journées depuis sa création il y a plus d'un demi-siècle, s'écroulant de 10,55%. Ses pertes cumulées en deux jours avaient atteint 16% mardi soir, après le séisme et le tsunami qui ont dévasté vendredi le nord-est du Japon et entraîné de graves problèmes sur la centrale nucléaire de Fukushima.

© La Dernière Heure 2011