Si elle est adorée par les enfants, la chanson Baby Shark tape sur les nerfs de la plupart des personnes. La situation ne fait pas exception dans les centres de détention, à tel point que deux gardiens d’une prison de l’Oklahoma ont eu la folle idée de se servir de la comptine pour enfant comme d'une punition. 

Ainsi, en novembre 2019, les deux hommes âgés de 21 ans ont décidé d'isoler cinq détenus qui les avaient "énervés". Ils les ont enchaînés debout face au mur, les mains menottées et ont joué la chanson pour enfants à fond durant plusieurs heures. Les deux gardiens se sont justifiés en qualifiant leur méthode de solution novatrice pour punir les détenus. Ils ont même été encore plus loin en diffusant le morceau au milieu de la nuit, parfois jusqu’à deux heures d’affilée. Une véritable torture pour les prisonniers.

Néanmoins, l'affaire est remontée jusqu'aux oreilles de l’appareil judiciaire, qui n'a pas du tout apprécié la pratique. Les deux hommes ont été inculpés pour avoir agi "volontairement et à tort" de "manière cruelle et inhumaine". Ils risquent jusqu'à un an de prison et une amende de 1000 dollars. Leur superviseur va lui aussi être poursuivi, pour ne pas avoir réagi alors qu'il était au courant de la machination. Depuis l'incident, les deux gardiens ont démissionné et le superviseur a pris sa retraite.