La Chine, où le coronavirus a été dépisté pour la première fois fin 2019, était parvenue à très largement enrayer l'épidémie en recourant à de strictes mesures de confinement, mais la souche Omicron a donné lieu ces derniers mois à de nombreux foyers dans l'ensemble du pays.

Depuis quelques jours, des dizaines de millions d'habitants du pays le plus peuplé du monde sont placés en quarantaine à domicile, notamment dans la métropole technologique de Shenzhen (sud), aux portes de Hong Kong.

Ces mesures ont entraîné la fermeture de nombreuses usines, notamment celles du géant taïwanais Foxconn, le principal fournisseur d'Apple, dans la mégapole de 17 millions d'habitants.

Les chiffres de mardi ont été largement alourdis par le bilan de la province du Jilin (nord-est), frontalière de la Corée du Nord. Plus de 3.000 contaminations ont été enregistrées dans cette seule province.

Si ces chiffres restent modestes en comparaison des bilans enregistrés ailleurs dans le monde, ils sont élevés pour la Chine qui n'a comptabilisé qu'environ 120.000 cas de Covid en tout et pour tout depuis le début de l'épidémie, dont 4.636 mortels.

Le dernier décès dû au Covid remonte officiellement au début de 2021.