"La Chine va renforcer son soutien aux autres pays en développement, pour favoriser des énergies vertes et peu carbonées, et ne construira pas de nouvelles centrales à charbon à l'étranger", a-t-il dit dans un discours vidéo pré-enregistré, répondant aux demandes de plusieurs organisations de défense de l'environnement. 

Des ONG avaient appelé Pékin à cesser de financer de tels projets à l'étranger. L'émissaire américain pour le climat John Kerry avait lui été plus loin lors d'une visite en Chine début septembre, estimant que la construction continue de centrales à charbon dans le pays asiatique risquait de réduire à néant les efforts mondiaux de lutte contre le changement climatique. Il avait dit avoir demandé aux responsables chinois de cesser totalement ces constructions "pour ne pas ruiner la capacité du monde à atteindre la neutralité carbone d'ici à 2050". Le président Xi a par ailleurs réaffirmé les engagements chinois: la neutralité carbone "avant 2060" et un pic d'émissions pour "avant 2030".