Un tas d'idées reçues circulent à propos du coronavirus et de sa propagation, mais comment démêler le vrai du faux ? 

L'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) tire les choses au clair sur ces rumeurs parfois plus étranges les unes que les autres.

Non, les moustiques ne transmettent pas le coronavirus

C'est un fait avéré: une piqûre de moustique ne peut pas être à l'origine d'une contamination. Le Covid-19 est un virus respiratoire, "qui se propage essentiellement par contact avec une personne infectée, par l'intermédiaire des gouttelettes respiratoires émises lorsqu'une personne, par exemple, tousse ou éternue, ou par l'intermédiaire des gouttelettes de salive ou de sécrétions nasales", précise l'OMS.

Non, l'urine des enfants ne protège personne du coronavirus

Utiliser de l'urine d'enfant pour se laver les mains ne vous prémunira pas du virus. Elle ne tue pas les bactéries et encore moins le coronavirus.

Non, la cocaïne ne protège pas (non plus) contre le Covid-19

Les drogues addictives comme la cocaïne ne sont d'aucune utilité face au coronavirus.

Non, le froid et la neige ne peuvent pas tuer le coronavirus

Vous promener dehors dans un froid glacial si vous êtes infecté ne va pas tuer le virus. La température du corps humain reste normalement aux alentours de 37°C, quelle que soit le temps extérieur.

Non, le virus ne peut pas se projeter à huit mètres d'une personne qui éternue ou tousse

Les gouttelettes émises par une personne contaminée par le Covid-2019 qui tousse ne peuvent pas être expulsées à plus d'un mètre de la personne. Elles sont trop lourdes pour cela.

Non, pulvériser de l'alcool ou du chlore sur son corps ne tuera pas le coronavirus

SI le virus est déjà présent dans votre organisme, vaporiser de l'alcool sur vous ne servira à rien. Pour désinfecter une surface contaminée, ces substances peuvent vous être utiles, mais il faut les utiliser en quantité raisonnable.

Non, manger de l'ail n'aide pas à se prémunir d'une infection

"L’ail est un aliment sain qui peut avoir certaines propriétés antimicrobiennes", explique l'OMS, "mais rien ne prouve, dans le cadre de l’épidémie actuelle, que la consommation d’ail protège les gens contre le nouveau coronavirus".

Non, un colis ou une lettre venant de Chine ne peut pas vous contaminer

Le coronavirus ne survit pas longtemps sur des objets. Pas de tracas à avoir si vous décidez de commander des articles en ligne. 

"Le moyen le plus efficace pour vous protéger contre le 2019-nCoV est de vous nettoyer fréquemment les mains avec un produit hydroalcoolique ou à l'eau et au savon", écrit l'OMS sur son site. C'est jusque maintenant la mesure privilégiée pour réduire les risques de contamination.