Selon Page Six, cette ancienne championne de gymnastique au palmarès impressionnant (2 médailles olympiques, 14 aux mondiaux et 21 aux championnats d’Europe), surnommée "la femme la plus flexible de Russie", se cacherait en Suisse. "Pendant que Poutine mène son assaut contre l’Ukraine, attaquant des citoyens innocents et provoquant une crise de réfugiés, sa famille est enfermée dans un chalet très privé et très sécurisé quelque part en Suisse, pour l’instant, du moins", a confié une source à la publication. Elle s’y serait réfugiée avec les 4 enfants qu’elle a eus avec le président russe. Ils seraient tous nés dans le pays et possèdent donc un passeport suisse.