Monde

Elle n'a pas déposé de plainte

PARIS Laurence Pieau, directrice du magazine français Closer qui a publié des photos de Kate Middleton seins nus, a signalé lundi à la police avoir reçu des menaces de mort par mails, a-t-on appris auprès de la rédaction, qui confirmait une information de l'hebdomadaire le Point. "Nous avons reçu plus de 300 mails insultants dont plusieurs contenaient des menaces de mort. Une main courante a été déposée pour acter cette situation mais aucune plainte n'a été déposée. Cette affaire a pris une ampleur totalement démesurée", a indiqué la rédaction de Closer.

En France, il est possible de déposer une main courante à la police, c'est à dire simplement signaler des faits, sans pour autant aller jusqu'au dépôt d'une plainte.

Parmi les quatorze mails adressés à Laurence Pieau, jugés les plus violents et remis à la police, l'un d'eux promet "qu'elle ne sera jamais tranquille".
"Au lieu des objectifs, on va braquer sur toi quelque chose d'un peu plus puissant", a écrit un autre expéditeur.

Saisie en urgence par le duc et la duchesse de Cambridge, la justice française a interdit à Closer la cession des photographies et demandé à Mondadori, l'éditeur du magazine, de remettre l'intégralité de ces supports numériques, ce qui a été fait le lendemain.

Au-delà de la procédure civile engagée en urgence, une enquête préliminaire a été aussi ouverte après la plainte déposée au pénal par le couple princier pour atteinte à la vie privée.

© La Dernière Heure 2012