Monde

Le président du PPE Joseph Daul a proposé de suspendre sans limite de temps les droits du Fidesz du Premier ministre populiste hongrois Viktor Orban au sein du PPE et de constituer un comité de sages présidé par le Belge Herman Van Rompuy, ancien président du Conseil européen, pour vérifier la compatibilité du Fidesz aux valeurs du PPE. 

Benoît Lutgen (cdH) a réagi, parlant d'une "mise à l'écart historique".

Dans ce comité de sages figureraient aussi Hans-Gert Pöttering, ancien président du Parlement européen, ainsi que l'ancien chancelier Wolfgang Schüssel, qui avait formé le premier gouvernement autrichien associant le parti d'extrême droite FPÖ, selon un document dévoilé par Politico.

Les membres du PPE débattent à Bruxelles de l'avenir du Fidesz au sein du PPE, en présence de Viktor Orban. Une douzaine de partis, dont les Belges CD&V et cdH, réclament son exclusion ou sa suspension.