Ce dimanche, l'AFP révélait qu'une plainte a été déposée contre le célèbre journaliste Jean-Jacques Bourdin contre agression sexuelle. Invitée sur France Inter, Anne Nivat, la femme de l'animateur star de BFM, est revenue sur cet événement qui soulève une énorme polémique chez nos voisins français. "Comment voulez-vous que je réagisse ?", a-t-elle questionné ses interlocuteurs. "Je réponds à votre question. Jean-Jacques et moi on a beaucoup parlé de tout ça. Ce sont des discussions qui relèvent de l'intime. Ce sont des discussions qui relèvent du privé donc je ne révélerai pas leur teneur à qui que ce soit publiquement pour alimenter le buzz médiatique."

Initialement, la journaliste était venue présenter son nouveau livre, "La France d'en face". Anne Nivat veut surtout se concentrer sur la sortie de son projet. "Je sors un livre et c'est une pure coïncidence", a-t-elle affirmé. "Je sors un livre à peu près tous les quatre ou cinq ans. C'est pas toutes les cinq minutes. C'est une pure coïncidence que la date de sortie de mon livre, donc la promotion de mon livre, c’est-à-dire un moment où moi-même je me retrouve dans les médias, coïncide avec ce qu'il s'est passé ce week-end, ces articles qui sont sortis."


Une coïncidence dont elle se serait bien passée pour la sortie de son bouquin. Suite à cette affaire, le groupe Altice Media, propriétaire de RMC et BFMTV, a annoncé dimanche lancer une enquête interne. Pour Le Parisien, quotidien qui a sorti la plainte, Jean-Jacques Bourdin a nié les faits qui lui sont reprochés. "Je connais cette personne, et j’ai travaillé avec elle. Je reconnais m’être baigné avec elle dans la piscine de cet hôtel. Mais je n’ai jamais tenté de l’embrasser de force, ni elle, ni jamais personne d’autre", a-t-il assuré.