Si la pandémie de coronavirus n'est pas encore maîtrisée, de plus en plus d'Européens se demandent s'ils pourront partir en vacances cet été. Afin de répondre à leurs interrogations, les ministres du tourisme de l'Union européenne ont débattu mercredi sur le sujet au cours d'une visioconférence.

A l'issue de cette réunion, la France a tenu à envoyer un message tout particulier aux Belges. "Aux Belges et aux Néerlandais, surtout ceux qui ont une résidence secondaire dans notre pays, je voudrais vous dire : soyez les bienvenus en France", a déclaré Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d'Etat français aux Affaires étrangères. " Ce sont des gens qui ont un lien avec notre pays et qui y paient des impôts. Nous voulons pouvoir les accueillir. Nous y travaillons pour."

Si la volonté est bien là, la France ne peut toutefois pas assurer que les frontières seront bel et bien ouvertes aux touristes tout l'été. Tout dépendra en effet d'une éventuelle seconde vague... Toutefois, les vacanciers devraient en savoir plus le 15 juin prochain. "La date du 15 juin c'est la date à laquelle, au niveau européen, on sera capable de donner une vision un peu complète de ce qui sera mis en place dans les Etats membres", poursuit Jean-Baptiste Lemoyne. "On peut imaginer que l'idée soit une possible entrée en vigueur (d'une levée des restrictions aux frontières) pour la fin juin-début juillet, puisque en tant que telles les vacances d'été commencent au 1er juillet", a-t-il ajouté.