Premier ministre en 1960, renversé, arrêté, Patrice Emery Lumumba a été livré à ses ennemis, les séparatistes katangais, qui l'ont assassiné le 17 janvier 1961 avec l'aide d'hommes de main belges.

En 2000, l'un de ces Belges, le commissaire de police Gérard Soete, a raconté avoir découpé et dissous dans l'acide le corps de M. Lumumba. Dans un documentaire diffusé sur la chaîne allemande ARD la même année, M. Soete a affirmé avoir conservé des dents de M. Lumumba, en les montrant.

En 2016, une dent a été saisie dans le cadre d'une enquête ouverte par le parquet fédéral sur la mort de l'ancien Premier ministre.

Le 30 juin dernier, Juliana Lumumba (64), la fille de ce dernier, a adressé une lettre au roi Philippe lui demandant que les reliques de son père retournent "sur la terre de ses ancêtres".

Le juge d'instruction a désormais décidé que l'objet en question peut être libéré. La famille est autorisée à venir chercher la dent au greffe.

Disclaimer: Belga diffuse quotidiennement des dépêches reprenant des informations provenant d'autres médias. Ces dépêches sont identifiables par le mot-clé PRESS. Belga ne peut toutefois pas être tenu pour responsable de ces informations fournies par d'autres médias. Merci aux rédactions qui les utiliseraient de toujours citer la source exacte des informations relayées par Belga.