Les 132 personnes à bord du Boeing 737-800 qui s'est écrasé lundi dans le sud de la Chine sont toutes décédées, a annoncé samedi l'administration de l'aviation civile. "Les 123 passagers et neuf membres d'équipage du vol MU5735 de la compagnie China Eastern ont été tués à bord le 21 mars", a déclaré le directeur général adjoint de l'administration de l'aviation civile, Hu Zhenjiang, lors d'une conférence de presse.

"Cent-vingt victimes ont pu être identifées grâce à leur ADN", a ajouté Hu Zhenjiang.

Drones, sauveteurs et caméras thermiques avaient été mobilisés en Chine sur le site du crash près de la ville de Wuzhou, dans la province de Guangxi, et des dizaines de parents de victimes attendaient le résultat de ces recherches.

Les espoirs étaient minces, l'appareil ayant violemment chuté avant de s'embraser après l'impact. La violence de l'impact avait projeté des parties de l'avion et des objets appartenant aux passagers sur une large zone.

Une première boîte noire, qui a enregistré les conversations dans le cockpit, a été retrouvée mercredi et envoyée à Pékin pour y être analysée.

Les secouristes passent le site au peigne fin afin de retrouver la deuxième, celle qui contient les données du vol comme la vitesse, l'altitude et le cap suivi.

Avec ces éléments, les enquêteurs devraient pouvoir déterminer les causes de l'accident de l'avion, qui a chuté de plusieurs milliers de mètres en quelques minutes malgré une météo clémente.