Environ 600 policiers ont été déployés pour sécuriser l'événement. Les autorités avaient autorisé 5.000 personnes à participer mais la mobilisation s'est avérée beaucoup plus faible, a indiqué la police.

La marché était organisée par des membres du mouvement "Querdenken" ("Penseurs non-conformistes"). Le groupe est notamment critiqué pour ses liens avec l'extrême droite.

La majorité des manifestants ont respecté le port du masque, à l'exception de quelques personnes. Plusieurs ont présenté des documents médicaux déclarant qu'ils étaient exemptés d'en porter, qui semblaient faux selon la police.