La Norvège s'inquiète des effets secondaires du vaccin Pfizer/BioNTech contre le coronavirus sur les seniors. Si 23 personnes âgées sont mortes après avoir été vaccinées, l'Agence norvégienne du médicament a établi un lien de causalité entre vaccination et décès pour 13 d'entre elles, rapporte le média Norway Today.

"Les rapports pourraient indiquer que les effets secondaires courants des vaccins, tels que la fièvre et les nausées, ont pu entraîner la mort de certains patients fragiles", a indiqué Sigurd Hortemo, le médecin en chef de l'Agence.

Les personnes décédées étaient toutes des personnes à risques d'au moins 80 ans.

En conséquence, l'Institut national de santé publique du pays a émis de nouvelles recommandations quant à la vaccination. "Pour les personnes les plus fragiles, même les effets secondaires relativement légers du vaccin peuvent avoir des conséquences graves", explique l'Institut. 

"Si vous êtes très frêle, vous ne devriez probablement pas être vacciné", a déclaré jeudi Steinar Madsen de l'Agence norvégienne des médicaments.

La recommandation ne vaut toutefois pas pour les personnes jeunes et en bonne santé. L'Agence norvégienne du médicament a constaté que "le nombre d'incidents jusqu'à présent n'est pas alarmant et reste conforme aux attentes", s'est exprimé Pfizer dans un communiqué cité par Bloomberg.