Les Emirats arabes unis sont constitués de sept principautés, dont la capitale Abou Dhabi et Dubaï, où les mesures contre le coronavirus et les règles de vaccination restent différentes.

Selon le comité, la "première phase de la décision" inclut les écoles, les universités, les musées, les centres commerciaux, les restaurants, les hôtels ou encore les salles de sport. La nouvelle mesure ne s'applique pas aux supermarchés et pharmacies.

Ces dernières semaines, Abou Dhabi a multiplié les annonces de restrictions pour les personnes non-vaccinées. Mi-juin, il avait ainsi annoncé que l'accès aux espaces publics comme les supermarchés, les restaurants ou les plages serait réservé aux personnes vaccinées ou disposant d'un test PCR négatif récent.

Des mesures semblables ont été prises dans d'autres pays de la région, tel le Koweït, où les personnes non-vaccinées sont depuis dimanche interdites d'accéder aux centres commerciaux, salles de sport et restaurants.

En Arabie saoudite, à partir du 1er août, le vaccin sera obligatoire pour entrer dans tout établissement public ou privé ainsi que dans les transports.

La vie aux Emirats arabes unis est largement revenue à la normale ces derniers mois, avec des restaurants, des centres commerciaux et des hôtels tous ouverts au public.

En juillet 2020, Dubaï avait été l'une des premières destinations à ouvrir ses portes aux touristes internationaux. Abou Dhabi avait fait de même fin décembre.

Au total, le pays a enregistré plus de 631.000 cas de Covid-19, dont 1.807 décès.