Alors qu'elle rentrait chez elle vendredi soir, la jeune femme de 22 ans raconte sur Twitter avoir été accostée par l'agent, qui lui a demandé si elle vivait bien dans le quartier. "Vous avez l'air suspecte", lui a-t-il dit, selon son récit.

Elle lui a ensuite montré ses clefs avant d'entrer dans son immeuble. "Il est parti, sans s'excuser", a-t-elle ajouté, toujours sur Twitter. "C'est le quotidien des filles noires: un jour, on dit de toi que tu es une icône, le lendemain, une menace."

Sollicitée par l'AFP pour plus d'informations sur l'incident, Amanda Gorman, dont le compte Twitter indique qu'elle vit à Los Angeles, n'a pas donné suite dans l'immédiat.

Lauréate de plusieurs concours de poésie, diplômée de sociologie à Harvard, Amanda Gorman a séduit l'Amérique, et au-delà, avec son poème "The Hill We Climb" (la colline que nous gravissons), récité le 20 janvier à Washington lors de la cérémonie d'investiture du président américain Joe Biden.

Le poème se voulait un message d'espoir et un appel à l'unité, adressés à un pays divisé.

Depuis l'investiture, elle a signé un contrat de mannequinat avec l'agence IMG. Elle a aussi trois ouvrages en préparation.