De façon totalement cohérente et déterminée, nous démantelons le réseau des services spéciaux russes dans notre pays", a-t-il précisé sur Twitter.

L'ambassadeur de Russie en Pologne, Sergueï Andreev, interrogé par des journalistes à sa sortie du siège du ministère polonais des Affaires étrangères, a confirmé les expulsions, en précisant que les personnes concernées devraient quitter la Pologne dans un délai maximal de cinq jours.

Il a affirmé que les accusations d'espionnage à leur égard, présentées en langage diplomatique comme "activités non compatibles avec leur statut diplomatique" étaient "sans fondement", et annoncé que la Russie se réservait le droit de prendre des mesures de rétorsion.

Les relations diplomatiques entre Varsovie et Moscou ne sont pas rompues, a ajouté le diplomate: "les ambassades restent, les ambassadeurs restent".