Citant des sources proches du dossier, le quotidien précise que Mme James a demandé que le 45e président des États-Unis vienne faire sa déposition dans son bureau de New York le 7 janvier prochain, dans le cadre d'une enquête au civil sur des délits fiscaux présumés de la société Trump Organization.

Interrogé par le Washington Post, le porte-parole de la procureure, Fabien Levy, n'a pas fait de commentaire.

Le 1er juillet dernier, Allen Weisselberg, fidèle parmi les fidèles de Donald Trump, avait plaidé non coupable de fraude fiscale devant un tribunal de Manhattan.

M. Weisselberg est notamment accusé d'avoir délibérément dissimulé au fisc, entre 2005 et 2021, quelque 1,7 million de dollars d'avantages en nature qu'il a reçus de la Trump Organization, ce qui lui aurait évité de payer près d'un million de dollars en impôts fédéraux et locaux.

Il est aussi accusé d'avoir affirmé à tort ne pas être résident de la ville de New York, pour éviter des impôts.

La Trump Organization est accusée d'avoir aidé à dissimuler ces avantages.

L'ancien président républicain avait dénoncé en juillet une "inculpation" politique.