"Les Etats-Unis ont par exemple envoyé 70.000 troupes militaires en renfort sur le flanc est de l'Otan, mais nous avons également émis de lourdes sanctions envers la Russie", a indiqué le chef de la diplomatie américaine.

"Le monde entier est uni pour défendre l'indépendance de l'Ukraine", a-t-il martelé.

Il a salué les Ukrainiens et leur résilience face à l'agression russe. Mais il a cependant regretté la souffrance endurée par la population russe en raison "de décisions prises par une minorité de personnes", faisant référence au président russe. "L'économie russe s'effondre et la valeur du rouble est en chute libre, en raison des agissements de M. Poutine."

M. Blinken a rejeté de mettre en place une zone d'exclusion aérienne en Ukraine, qui impliquerait une intervention américaine contre la Russie. Il a rejeté toute intervention contre la Russie, tout comme l'a indiqué le secrétaire général de l'Otan plus tôt.

L'attaque russe a créé une crise humanitaire sans précédent, avec près d'un million de réfugiés ukrainiens, selon lui. "Nous travaillons, avec nos partenaires européens, à la mise en place de couloirs humanitaires", a fait savoir M. Blinken.

"La réunion qui a eu lieu aujourd'hui avec mes homologues des Affaires étrangères de l'Otan était essentielle. Nous continuons à consulter nos alliés et partenaires européens sur la guerre menée par la Russie contre l'Ukraine. Nous sommes tous unis pour répondre à l'agression de la Russie", a affirmé M. Blinken.

"J'ai également rencontré aujourd'hui à Bruxelles mes homologues du G7 pour discuter de la crise humanitaire causée par la guerre en Ukraine. Un conflit injustifié contre Kiev. Nous sommes unis dans notre soutien à l'Ukraine et nous continuerons à soutenir Kiev", selon lui.