Le chamane sibérien qui avait entamé un périple à pied à travers la Russie pour bannir le "démon" Vladimir Poutine avant d'être renvoyé chez lui et déclaré fou a de nouveau été arrêté par la police mardi. Alexandre Gabychev avait été interpellé une première fois en septembre et renvoyé dans sa région natale de Iakoutie, en Sibérie, où il avait été déclaré "irresponsable de ses actes en raison de troubles mentaux" après une expertise médicale.

Après avoir repris ces derniers jours son interminable périple à travers le plus grand pays du monde, le chamane a de nouveau été interpellé alors qu'il marchait le long d'une autoroute, a rapporté l'organisation Pravozachtchita Otkrytki, qui défend ses intérêts.

Une vidéo diffusée par le média d'opposition MBKh montre un homme présenté comme Alexandre Gabychev dans la neige, de nuit, parlant avec plusieurs hommes en uniformes et entouré de voitures à l'arrêt.

Alexandre Gabychev avait commencé sa première marche en mars depuis la Sibérie et prévoyait d'arriver en 2021 à Moscou, où il voulait organiser une "cérémonie de bannissement de Vladimir Poutine", le président russe qu'il a qualifié de "démon".

Le chamane est accusé d'"appels publics à des activités extrémistes", un crime passible de trois ans de prison