A Denver, la capitale de l'Etat, la température avoisinait les 33°C lundi en début d'après-midi. Mardi matin, elle était tombée autour de 2°C. Et elle pourrait encore baisser par endroits au cours de la journée.

"Préparez-vous maintenant pour ce passage brutal de l'été à l'hiver!", avaient averti lundi matin les services météorologiques locaux. "Des accumulations importantes de neige peuvent être attendues", ont-ils mis en garde. Des flocons commençaient déjà à tomber dans les rues de Denver, au pied des Rocheuses, mardi matin.

Le brusque plongeon du mercure pourrait être l'un des plus importants enregistrés par l'Etat en un si court laps de temps. Il est dû à un flux d'air froid venu du Canada.

Cet épisode de froid inhabituel intervient trois jours seulement après que la ville de Denver a enregistré un nouveau record de chaleur tardive: la température a atteint les 100 degrés Fahrenheit, soit plus de 37°C, samedi 5 septembre, cette barre symbolique ayant jusqu'ici été atteinte au plus tard le 2 septembre (l'année dernière).

Des alertes aux tempêtes hivernales ont été émises dans le sud du Colorado. Les services météo avertissent notamment du danger de chutes de branches, qui pourraient ployer sous le poids de la neige alors même qu'elles portent encore leur feuillage.

Ces conditions extraordinaires devraient durer jusqu'à mercredi soir. Les températures devraient ensuite remonter autour de 25°C à partir de dimanche.