Les autorités sanitaires britanniques ont annoncé vendredi, à l'issue d'une réunion de crise du gouvernement sur l'épidémie de coronavirus, renforcer la présence médicale à l'aéroport londonien d'Heathrow, précisant qu'aucun aucun cas n'avait été confirmé au Royaume-Uni.

"Le risque pour le public britannique reste faible mais des cas sont possibles à un certain moment", a dit le médecin-chef des services de santé publique pour l'Angleterre (PHE), Chris Whitty, dans un communiqué.

"Le Royaume-Uni est bien préparé pour ces incidents", a-t-il insisté.

Au total, 14 personnes présentant des symptômes suspects ont été testées mais les résultats ont tous été négatifs.

Face au risque d'importation du virus de Chine, un centre regroupant des médecins et des employés des services sanitaires est mis en place vendredi au principal aéroport du pays, Londres Heathrow, a déclaré PHE.

Des équipes médicales avaient déjà été déployées à Heathrow mais uniquement pour accueillir les passagers des trois vols hebdomadaires directs entre Londres et Wuhan. Tous les vols ont depuis été interdits au départ de cette ville du centre de la Chine où est apparu le virus en décembre.

Le caractère très ciblé de la réponse du gouvernement britannique, qui se concentre par ailleurs sur l'information sans prise systématique des températures des passagers arrivant de Chine, a suscité des critiques dans la presse.

Face à cette épidémie, le gouvernement a organisé vendredi midi son comité de crise "Cobra" autour du ministre de la Santé Matt Hancock et réunira des représentants des ministères des Transports, de l'Intérieur, de l'Education et de la Santé.

Avec 26 morts sur un total de 830 personnes contaminées, le bilan officiel du nouveau coronavirus s'est encore aggravé.

"Il est très probable que des cas apparaîtront au Royaume-Uni", a averti vendredi matin un responsable des services de santé, Paul Cosford, sur la BBC.

Le nouveau coronavirus a semé l'inquiétude en raison de sa similitude avec le virus meurtrier du Sras (Syndrome respiratoire aigu sévère) en 2002-2003.