Le corps sans vie de la jeune fille âgée de 18 ans vient malheureusement d'être retrouvé ce lundi.  "Une enquête pour disparition inquiétante a été ouverte samedi soir par le parquet, après que les parents sont venus signaler la disparition de leur fille aux gendarmes" avait déclaré la procureure Audrey Quey à l'AFP.

Si Victorine est majeure, sa disparition avait directement alerté ses parents car selon les derniers messages qu'elle venait d'envoyer à ses proches, elle était sur le chemin de son domicile et allait bien. Rien ne laissait donc penser qu'il pouvait s'agir d'une fugue. Peu de temps après, la sœur de la victime avait lancé un appel à l'aide sur Facebook en postant une photo de Victorine, une publication partagée plus de 47.000 fois.

Après une battue organisée dimanche à l'initiative de la soeur aînée dans le secteur de la disparition, près d'un ensemble sportif, les recherches avaient repris lundi matin à l'aide d'un chien spécialisé, qui a marqué au niveau d'une buse près d'un ruisseau.


Des chaussures semblables à celles de la jeune fille ont alors été retrouvées, ainsi qu'un sac à main et un masque chirurgical, selon les mêmes sources. Un corps a ensuite été repéré trente mètres plus haut dans le ruisseau, coincé dans des branchages.

"Tout laisse à penser qu'il ne s'agit pas d'un accident", a ajouté la procureure de Vienne qui devrait s'exprimer à nouveau devant la presse en fin de journée, une fois le corps identifié, et se dessaisir au profit du parquet de Grenoble, compétent en matière criminelle.

La famille de la jeune fille disparue se trouve actuellement à la brigade de gendarmerie de Villefontaine.