Le 15 mars prochain, TF1 diffusera "La Traque", téléfilm en deux parties qui revient sur le travail des enquêteurs pour rattraper le couple Fourniret. À l'approche de la date de diffusion, l'équipe de Touche pas à mon poste a reçu Selim, le fils de Michel Fourniret, sur son plateau vendredi soir. L'homme s'est présenté cagoulé et avec des lunettes de soleil dans l'émission, car il souhaite garder l'anonymat. Mais il n'a pas hésité à expliquer qu'il était opposé à ce film consacré à son père.

"Ce n’est pas un film qui respecte les victimes”, a déclaré d'emblée Selim, “On ne peut pas faire un film sur quelqu’un comme ça. Faire un reportage, d'accord. Mais pas pour parler de lui". Il pense que si son père apprend la sortie de "La Traque", "ça lui fera plaisir". Pour le fils du tueur en série, on fait de son père une star, et il ne l'accepte pas: "On ne peut pas glorifier quelqu’un comme ça”. Il a contacté TF1, en lançant une pétition pour faire annuler le projet de cette fiction, mais la chaîne lui aurait répondu que c'était "la liberté d'expression et qu'ils n'avaient pas à se justifier". Les réalisateurs du téléfilm ne l'ont d'ailleurs pas contacté pour le projet.


Selim, qui n'a plus aucun contact avec Michel Fourniret, veut se mettre à la place des victimes de son père. "Vous imaginez voir un film sur celui qui a tué votre fille? C'est invivable [...] et on ne sait même pas combien il y a de victimes au total", a-t-il lancé. Le trentenaire a également confié que ses collègues de travail ne savait pas qu'il était le fils du tueur en série car il avait changé d'identité, et que "Selim Fourniret n'existe plus.