Il a salué un bébé, signé un livre, enfilé un chapeau que quelqu'un lui avait offert et discuté avec des enfants qui lui avaient fait des dessins, alors que les fidèles -- tous masqués, contrairement au pontife vacciné -- faisaient la queue pour le saluer. 

"Je suis heureux de reprendre ce face-à-face parce que je vais vous dire une chose: il n'est pas agréable de parler devant rien, devant une caméra", leur a dit François alors qu'ils étaient assis sur des chaises distanciées pour l'écouter dans la cour Saint Damase au Vatican. 

Le pape a suspendu ses audiences publiques lorsque la vague de coronavirus a frappé toute l'Italie au début de l'année dernière, préférant les transmettre par liaison vidéo depuis la bibliothèque apostolique. Elles ont repris en septembre et octobre - non pas sur la place Saint-Pierre mais dans la cour Saint Damase, avec une foule limitée à 500 personnes - avant d'être interrompues une nouvelle fois en raison d'une nouvelle vague d'infections.

La cour n'était pas pleine mercredi, mais les quelque 300 personnes qui sont venues ont exprimé leur joie de voir le pape de près. Une acclamation a retenti lorsqu'il est arrivé dans la cour dans une voiture bleue. "Pape François, nous sommes avec vous !" ont crié les fidèles, se tenant debout sur des chaises pour avoir une meilleure vue sur son passage. "J'ai trouvé cela très sympathique, de le voir si proche, il n'était pas pressé, il prenait son temps", a déclaré Hélène, une religieuse de Rome, estimant qu'"il était heureux d'être avec les gens".