"Nous ne sommes pas dans une course les uns contre les autres, nous sommes dans une course contre le virus", a déclaré le directeur général de l'agence onusienne face aux membres du Comité international olympique (CIO) réunis dans la capitale japonaise pour leur 138e session.

"Pour réussir ces Jeux olympiques, il faut de la vitesse, de la force et de l'habileté, mais aussi de la détermination, du dévouement et de la discipline", a-t-il souligné, appelant le monde à faire preuve des mêmes qualités pour "triompher de la pandémie".

Plusieurs fois invité à assister à la grand-messe olympique, le Dr Tedros a pour la première fois fait le déplacement pour porter un "message", estimant que "plus que tout autre événement, les JO attirent l'attention de tous les peuples du monde".

"La pandémie prendra fin lorsque le monde choisira d'y mettre fin. Tout ceci est entre nos mains", a-t-il lancé, appelant à accélérer l'administration de vaccins et surtout à partager plus équitablement les doses entre pays.

Concernant l'organisation même de ces Jeux en pleine pandémie, à laquelle l'OMS a contribué par ses conseils, il a rappelé que "le risque zéro n'existe pas", comme l'illustrent les 71 cas positifs identifiés depuis début juillet parmi les personnes liées aux JO.

"Vous avez fait de votre mieux", a-t-il déclaré au CIO, jugeant que "la marque du succès" n'était pas l'absence de cas, mais l'assurance que tous les cas soient "identifiés, isolés, tracés et pris en charge", pour que "la transmission ultérieure soit interrompue".