Sur les ondes de France Inter ce lundi matin, l'Insoumis Adrien Quatennens faisait les comptes. "Le poil de fesse qu'il manque à Jean-Luc Mélenchon pour être au second tour de l'élection présidentielle, on peut le nommer. Quand vous voyez ce matin que Marine Le Pen est un point devant Jean-Luc Mélenchon, et que Fabien Roussel fait deux points et demi... Oui, ces voix nous ont manqué. Incontestablement", a estimé le député.

Dans l'émission Quotidien lundi soir, il a dès lors été demandé à Fabien Roussel s'il avait des regrets. "Je vous demande ce soir de respecter les centaines de milliers de voix qui ont fait le choix de voter pour des jours heureux et pour des propositions originales que j'ai été le seul à porter", a répondu l'homme en haussant le ton. "S'unir n'aurait donc pas permis une candidature au second tour?", insiste le journaliste. "Il y a eu plusieurs candidatures à gauche et pas que la mienne. Chaque électeur a voté en conscience et il faut respecter leur choix. Mais tout cela doit nous interpeller collectivement", a insisté le communiste français.