"La voiture a été atteinte par plus de 10 balles", a indiqué la police ukrainienne sur Facebook, ajoutant qu'une opération spéciale était en cours pour retrouver les tireurs.

Selon un responsable du ministère de l'Intérieur, Anton Guerachtchenko, le chauffeur a été "grièvement blessé" par les coups de feu, tirés "depuis la forêt avec des armes automatiques en pleine circulation automobile".

Il n'a rien dit de M. Chefir, mais selon un responsable de la majorité présidentielle au Parlement David Aramakhia "il est vivant et en bonne santé" bien qu'en "état de choc".

L'attaque a eu lieu vers 10H00 du matin (07H00 GMT) près du village de Lesniki, dans la région de Kiev, la capitale, selon la même source.

Les autorités ont lancé une enquête pour "tentative d'assassinat", a indiqué pour sa part sur Facebook la procureur générale Irina Venediktova.

Un autre conseiller de la présidence, Mikhaïlo Podoliak, a affirmé à l'agence Interfax-Ukraine qu'il "associait clairement" cette attaque à une "campagne agressive et belliqueuse contre la politique du chef de l'Etat".

Il a évoqué les efforts de M. Zelensky pour "réduire l'influence des oligarques de l'ombre" sur la politique du pays et les efforts visant à "la destruction des groupes politico-financiers qui travaillent pour nos adversaires étrangers". Il a promis la poursuite des la lutte "antioligarques et anticriminalité"

Plusieurs tentatives d'assassinats, réussies ou non, ont visé des responsables politiques ou journalistes en Ukraine ces dernières années.

L'Ukraine est engagée depuis 2014 dans un conflit dans l'Est du pays contre des séparatistes prorusses soutenus, selon Kiev et les Occidentaux, par Moscou.

Avant d'accéder à la présidence en 2019, M. Zelensky était un acteur célèbre jouant justement le rôle de président ukrainien dans une série télévisée, et M. Cherif était son proche associé dans sa société de production.

"Une réponse forte"

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a promis mercredi "une réponse forte" après la tentative d'assassinat ayant visé son conseiller, une attaque qu'il considère comme visant ses efforts de réformer l'Ukraine. "La réponse sera forte", a-t-il martelé dans une vidéo enregistrée depuis New York, où M. Zelensky se trouve. "Me passer le bonjour en tirant depuis une forêt sur la voiture d'un ami est une marque de faiblesse", a-t-il ajouté, promettant de poursuivre sa "lutte contre la criminalité et contre des groupes financiers influents".