Le chef du gouvernement bulgare Boïko Borissov va écoper d'une amende pour être entré mardi sans masque dans une église où les règles sanitaires contre le nouveau coronavirus imposent de se protéger le visage, a annoncé le ministère de la Santé.

"Une contravention sera imposée au Premier ministre, à son équipe et aux journalistes pour non respect des mesures contre l'épidémie et notamment pour violation du décret" sur le port obligatoire du masque dans les lieux publics fermés, a communiqué le ministère.

M. Borissov s'est rendu mardi au monastère de Rila (sud-ouest), pour un projet de rénovation de la route menant à ce site religieux réputé. Il s'est entretenu de près avec le supérieur du monastère, avant d'entrer dans l'église sans masque.

Le dirigeant conservateur de 61 ans, qui boude le port de masque depuis le début de la pandémie, a fait les frais d'un durcissement des règles décidé par son propre gouvernement: levée le 10 juin, l'obligation de porter le masque à été rétablie à compter de mardi en raison d'une hausse des contaminations.

Les amendes de 300 leva (150 euros) se sont multipliées dans les transports en commun de ce pays, le plus pauvre de l'UE, où le salaire moyen officiel est de 700 euros.

La Bulgarie, qui avait imposé un confinement dès le 8 mars, se félicitait d'être un des pays d'Europe les moins touchés par la pandémie. Avec la levée rapide des restrictions depuis la fin mai, la situation s'est cependant détériorée, plus de 100 nouvelles contaminations quotidiennes étant enregistrées en moyenne ces derniers temps contre 20 à 40 pendant le confinement.

Critiquant le non respect de la distanciation, le ministère de la Santé avait déjà imposé lundi une amende de 3.000 leva (1.500 euros) au parti conservateur Gerb de M. Borissov pour avoir tenu une réunion samedi dans une salle bondée en présence du Premier ministre.

Le parti socialiste (opposition), dont quatre responsables avaient été contaminés lors d'une autre réunion, a écopé d'une amende similaire.

Et le directeur du plus grand stade de Sofia, Vassil Levski, a été sanctionné pour ne pas avoir imposé une distanciation entre les supporters samedi lors du derby Levski-CSKA.

En Bulgarie, le nombre de contaminations détectées depuis le début de l'épidémie s'élevait mardi à 3.984, dont 207 mortelles.