"Il est inutile de réfuter tous les mensonges que nous avons entendus de la part de Moscou", a déclaré Petr Fiala, faisant référence au discours du 9 mai de Vladimir Poutine. Ce jour-là, la Russie célèbre sa victoire sur l'Allemagne nazie. L'homme fort du Kremlin en a profité pour justifier l'invasion russe de l'Ukraine.

"Le discours montre à quel point il est important pour l'Occident d'agir de concert et de manière volontaire contre cet agresseur", poursuit le Premier ministre tchèque dont le pays a accueilli plus de 330.000 réfugiés ukrainiens depuis le début de l'invasion russe.

Lundi, le conseil municipal de Prague a décidé de révoquer la citoyenneté d'honneur du maréchal soviétique Ivan Konev (1897-1973). Le général controversé a participé à la libération de la République tchèque de l'occupant allemand au printemps 1945. Mais plus tard, il a également joué un rôle important lors du soulèvement hongrois en 1956 et du Printemps de Prague en 1968.