Le professeur controversé, Didier Raoult, était l'invité de Jean-Jacques Bourdin ce matin sur BFM TV et RMC.

Le journaliste français a titillé l'infectiologue sur certains sujets, ce qui n'a visiblement pas plu à ce dernier et les esprits se sont rapidement échauffés au cours de la discussion.

" 'Nous n'avons pas soigné des gens'. Vous affirmez donc que des médecins ont tué des patients ?", commence Jean-Jacques Bourdin.

"Gardez vos déductions pour vous. Ce que je dis, c'est que quand on raconte aux gens 'si vous êtes malades, restez à la maison et prenez du Doliprane', on ne les soigne pas", rétorque Didier Raoult dans cet échange qui démarre sur des bases querelleuses.


Le journaliste continue alors en affirmant: "On risque donc de les tuer."

"Ils risquent de mourir en tout cas", nuance le professeur manifestement irrité.

Jean-Jacques Bourdin enchaîne ensuite avec une autre question: "Vous avez dit: 'Ici à Paris, on comptait les morts. Moi, je comptais les cas positifs'. Est-ce que ce n'est pas insultant pour les soignants et les familles des victimes ?", demande-t-il.

Didier Raoult tente alors de répondre: "A Marseille, je suis extrêmement populaire...", lorsqu'il est soudainement coupé par le journaliste: "Il n'y a pas de popularité qui soit Didier Raoult".

C'est alors que le ton monte entre les deux interlocuteurs: "C'est moi qui soigne, pas vous. Alors calmez-vous. Ne m'expliquez pas ce qu'est la médecine et ce qu'est soigner des gens", riposte le directeur de l'IHU Méditerranée.

"Je ne mets pas en doute vos qualités de médecin", s'efforce d'émettre Jean-Jacques Bourdin pour calmer le jeu.

Didier Raoult entreprend alors d'achever sa réponse: "Ce que je vous dis et vous répète, et n'en faites pas de déductions foireuses, c'est quand on dit aux gens de ne pas faire de diagnostic et de rester chez eux..." "On tue des gens", l'interrompt à nouveau le journaliste.

A ce moment de l'échange, le professeur voit rouge et menace de quitter le plateau: " Écoutez, vous n'allez pas me le répéter dix fois, je vais me lever et m'en aller."

"Ce serait une erreur", proteste froidement Jean-Jacques Bourdin.

"Je m'en fiche de vous", réplique, passablement outré, le professeur.

"Moi aussi je m'en fiche de vous", surenchérit le présentateur.

"Donc si on s'en fout tous les deux, on peut partir tous les deux ?", demande Didier Raoult.

A la fin de l'extrait, Jean-Jacques Bourdin arrive cependant à calmer les envies de départ de son interlocuteur et les deux hommes parviennent au terme de cet échange plus que houleux.