Monde
Le projet de Vincent Callebaut pour Notre-Dame de Paris est… décoiffant.

Le concours international d’architecture annoncé par le gouvernement français suite à l’incendie qui a détruit la charpente de Notre-Dame de Paris mi-avril n’est pas encore lancé, mais les architectes du monde entier font déjà étalage de leurs projets. "Il ne suffit pas de reproduire le passé à l’identique", soutient le Louviérois Vincent Callebaut, qui a ses bureaux à Paris. Il a concocté un projet qui fait beaucoup parler de lui, "transcendant", "symbole d’un avenir résilient", "écologique" et inspiré par le biomimétisme. Construite avec des poutres en bois lamellé-collé, la nouvelle charpente du monument offre une belle transparence grâce à une couverture de cristaux en verre solaire. En son cœur, l’architecte a prévu un jardin dédié au recueillement et à la méditation, non seulement esthétique mais… "nourricier". Bassins aquaponiques dans les combles du transept et permaculture sur le toit sont au menu. À l’intérieur, le changement est radical puisque le chœur serait baigné de lumière naturelle.

© Vincent Callebaut Architectures

© Vincent Callebaut Architectures

© Vincent Callebaut Architectures

© Vincent Callebaut Architectures