Comme tous ses citoyens vaccinés, le président français Emmanuel Macron dispose de son pass sanitaire sous forme de QR Code. Et celui-ci s'est retrouvé sur les réseaux sociaux, tels que Twitter et Snapchat, lundi soir. Au départ, le doute subsistait sur l'authenticité de ce QR Code, mais l'Élysée a confirmé mardi en fin de journée à Europe 1 que les données en circulation sur internet étaient bien celles d'Emmanuel Macron. Les internautes avaient donc accès aux données personnelles du président français, et pouvaient donc éventuellement utiliser son pass sanitaire.

D'après l'Élysée, les responsables de cette fuite sont des professionnels de la santé. En effet, ce sont les seules personnes à avoir accès, depuis le début du mois, aux données médicales de tous les Français vaccinés contre le coronavirus. "Ils ont fait circuler ses données, soit par négligence, soit par malversation. C'est une faute déontologique", a réagi auprès de nos confrères un conseiller de Macron. Pour éviter tout mésusage du QR Code du Président, il va en recevoir un nouveau. 

En France, une personne qui utilise le pass sanitaire d'une autre peut recevoir une amende montant jusqu'à 750€.